vendredi 23 mai 2014

Bonne fête Maman ! Bonne fête Papa !

Voici arrivée la période de la fête des mères et fête des pères. A cette occasion, pourquoi ne pas lire à vos enfants quelques jolies petites histoires sur le bonheur que représentent un papa et une maman, après tout il faut bien se lancer des fleurs parfois !

Alors voici des petits suggestions :


 
Comment les girafes disent-elles maman ? de Gerald Stehr et Willi Glasauer :  Dans la savane tous les bébés animaux se retrouvent pour leur premier jour d'école. C’est alors qu’ils réalisent que le petit girafon ne sait pas parler, comment dans ce cas peut-il dire à sa maman qu’il l’aime ? Alors que tous essayent de lui apprendre, le petit girafon va leur montrer qu’il y a plein d’autres façons de dire et montrer à sa maman qu’on l’aime. Une jolie petite histoire, pleine de beaux sentiments et qui permet de profiter de superbes dessins d’animaux.




Mon papa est un géant, de Carl Norac et Ingrid Godon : ce livre porte pour sous-titre « Pour tous ceux qui ont le meilleur papa du monde », et en effet c’est une belle histoire pour réaliser qu'un papa c'est formidable. Un petit garçon décrit tout ce que son géant de papa sait faire : shooter jusqu’à la lune, créer une tempête en éternuant, faire trembler la terre en courant... A travers l’histoire de ce grand géant de papa et de ces extrapolations, l’enfant peut retrouver l’admiration pour son propre papa et repenser à toutes les activités qu’ils font ensemble. 






Les mamans on les aime comme ça / Les papas on les aime comme ça, de Laura Numeroff et Lynn Munsinger. Ce livre est extrêmement original  car il peut être lu dans deux sens, d’un côté se trouve l’histoire des mamans, de l’autre l’histoire des papas. Celles-ci à travers de mignonnes petites illustrations d’animaux témoignent de tout ce qu’on peut faire avec ses parents : faire du vélo, de la cuisine, se déguiser. Ce livre est aussi l’occasion de demander aux enfants s’ils auraient des idées d’activités particulières à faire en famille. 





N'hésitez pas à partager vos propres idées de lecture sur le sujet ! Bonne fête à toutes les mamans et tous les papas !
 

 

mercredi 21 mai 2014

Votre enfant doit porter des lunettes ... rencontre avec Fabien Gargaud, opticien

Ca y est le verdict est tombé, votre charmant petit bambin devra porter des lunettes. Devant les pleurs et protestations vous ne savez plus quel argument avancer. Voici une interview réalisée avec un opticien, suivi de la présentation de quelques livres afin d’aider votre enfant à mieux appréhender ce changement. Merci à Fabien Gargaud, opticien d'ordonnance, pour le partage de son expérience :

Quelles sont les craintes des enfants par rapport aux lunettes ?

Les enfants qui commencent à porter des lunettes craignent d’être marginalisés vis-à-vis de leurs camarade, de ne plus être tout à fait normal. La cour d'école est un endroit très codifié par l'apparence.

Que proposez-vous pour désamorcer ces craintes ?  

De plus en plus de créateurs se penchent sur le sujet et développent des gammes de produits moins classiques (on ne met plus les lunettes de papa ou maman en taille réduite) mais plutôt des montures aux couleurs flashy, aux motifs riches et attrayants. Les marques sont inspirées des héros de dessins animés ou portent des noms attractifs (Paprika, Karavan Kids par exemple). De plus, certains magasins sont spécialisés dans le domaine de l'enfant pour offrir la meilleure écoute et qualité de service. Il faut noter qu'un enfant est un investissement en temps considérable pour un opticien (en moyenne une vente pour un enfant représente 2 à 3 fois plus de temps que la vente d'un adulte, avec des exigences techniques tout aussi importantes) de tels magasins sont donc une aubaine pour les plus craintifs des enfants (et des parents).
Le plus célèbre des enfants porteur de lunettes
Que conseillez-vous à des parents dont leur enfant va porter des lunettes pour la 1ere fois ?

Si les parents sont eux-mêmes des porteurs de lunette de longue date, ils sauront quoi faire. En revanche, pour les néophytes, les conseils de l'ophtalmologiste quant au port des lunettes ainsi que les conseils donnés par l'opticien (quant au port ou à l'entretien) vous donneront toutes les clefs pour faire en sorte que vous et votre enfants soyez confortables avec cette nouveauté. N'hésitez à aucun moment à leur poser vos questions.

Quel type de lunettes est le mieux adapté pour les jeunes enfants ? 

Un adage dit One Size Fits All, pour les lunettes ça n'a jamais été aussi faux. L'adaptation de lunette dépend de critères précis qui varient en fonction de tout un chacun. Nous prenons en compte votre défaut visuel, la morphologie de votre visage, vos besoins en fonctions de vos activités. Ainsi, entre un enfant plutôt calme passionné de lecture et un autre qui, lui, préfèrera aller à son club de sport ou jouer avec ses amis en extérieur les besoins ne sont pas les mêmes.

Considérez-vous que des livres sur le sujet puissent être utiles ? Pourquoi ?

Les livres directement adressés aux enfants sur ce sujet peuvent les aider à mieux accepter cette différence affichée que vont être les lunettes ; c'est déjà un bon point mais il faut aussi avant tout éduquer les parents vis-à-vis des problèmes visuels que peuvent rencontrer leurs enfants. Il me semble important de proposer une gamme de livres sur le sujet qui soit à la fois attrayante pour l'enfant mais aussi remplie de conseils pour les parents.

lunettes enfant


Je veux des lunettes, Charlotte Moundlic et Véronique Deiss : Firmin est né dans une famille d’opticien, où tout le monde porte des lunettes. Son plus grand malheur c’est qu’il a une vue parfaite ! Ce petit livre bourré d’humour renverse la situation et aide les enfants à dédramatiser la situation. 

 
lunettes enfant


 Les Lunettes, Stéphanie Ledu : Ce livre informatif permet aux enfants, et aux parents, de suivre les différentes étapes qui accompagnent les premières lunettes : le rendez-vous chez l’ophtalmologiste, le rendez-vous chez l’opticien, le choix de la monture, etc. Un livre qui permet de se préparer en famille et de répondre aux questions qui taraudent les uns et les autres


 
lunettes enfant


Biglouche, Alyssa et Myrha Verbizh :  le petit chat biglouche voit tout flou ce qui le gène terriblement notamment pour chasser les souris. Un jour le Hibou lui parle d’un merveilleux docteur qui pourrait l’aider. Biglouche s’en va donc à la recherche de ce mystérieux docteur Miro. Ce petit chat attachant permet aux enfant de comprendre l’utilité de porter des lunettes. 



Harry potter
Ajouter une légende


Harry Potter, J.K. Rowling : Et oui on est obligé de reconnaître que ce héros à lunettes, mondialement connu, a sauvé tout une génération de porteurs de lunettes. Celles-ci ne sont plus l’apanage du premier de la classe (car Hermione ne porte pas de lunettes), mais le signe distinctif d’un garçon courageux et combattif.

samedi 10 mai 2014

« Maman il y a un monstre dans le placard » : livres et peurs d’enfants



« Papa il y a un monstre derrière les rideaux », « Maman n’éteins pas la lumière les fantômes vont venir »… Ça vous rappelle quelque chose ? Entre 2 et 5 ans les enfants traversent une période de peur, reconnue nécessaire à leur développement par les psychologues, mais assez déconcertante à aborder pour les parents. Il est très fortement conseillé de ne pas négliger ces inquiétudes, cependant les rituels du coucher peuvent vite devenir très prenants, même s’ils ont leur utilité. On y deviendrait presque aussi performant qu’un commandant de bord effectuant ses manœuvres de sécurité : vérification des placards, contrôle du dessous du lit, allumage de la veilleuse… Mais chez nous il y a surtout un rituel qui a sauvé de nombreuses nuits blanches : Fantominus !
histoire enfant
Merci Fantominus !
Fantominus est le petit héros d’un livre pour enfant de Brigitte Weninger et Eve Tharlet : Merci Fantominus ! (ce livre porte bien son nom !). Une petite fille du nom de Léonie ne parvient pas à dormir la nuit car trois fantômes occupent sa chambre. Cependant, personne d’autre qu’elle ne peut les voir car dès qu’on allume la lumière ils deviennent invisibles et silencieux. Une nuit, un quatrième fantôme fait son apparition. Mais celui-ci est bien différent, tout petit il souhaite aider Léonie à se débarrasser de ces envahisseurs et à retrouver le sommeil. Certes c’est une belle histoire d’amitié que l’on découvre, mais surtout Fantominus connaît la formule pour vaincre les fantômes, et là c’est réellement magique : 

Voici la formule (telle que je l ai apprise, il est possible qu elle diffère de la version du livre) :
Abracadabrôme
Pas peur des fantômes
Car sous son drap blanc
Il n'y a que du vent
Quand je le pique
Il fait ploc et toc

A la fin de l’ouvrage l’auteur explique comment fabriquer son propre Fantominus. C’est facile, il suffit de prendre un carré de tissu blanc, de faire une boule de coton, de fermer la tête avec un élastique ou un ruban de la couleur préférée de l'enfant, et de dessiner un joli sourire (cela marche aussi avec un mouchoir type kleenex, mais c’est moins doux et moins solide). Suite à la lecture du livre, le parent peut aider son enfant à fabriquer son propre Fantominus, et lui apprendre la formule magique (nous l’avions écrite et affichée sur le mur). Face à ça je vous garantis que les fantômes n’osent plus entrer dans la chambre de votre enfant !

fantome
Mon petit Fantominus
Pour les enfants qui ont peur du noir, et ont du mal à trouver le sommeil je connais une autre mine d’or. Je vous avais parlé dans mon premier article (disponible ICI) de l’ouvrage de Martin Waddell et Barbara Firth Tu ne dors pas petit ours ? Si celui-ci possède des illustrations magnifiques il est également très bien adapté pour expliquer aux enfants qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter la nuit. Alors que Petit Ours n’arrive pas à dormir car il entend plein de bruits étranges Grand Ours l’emmène dehors pour lui montrer d’où viennent ceux-ci. 


Dans le même esprit  je conseillerais également Foufours a peur du noir, de Gérald Stehr et Frédéric Stehr. Ce livre joliment illustré montre aux enfants que le noir peut fausser les apparences mais que derrière un monstre se cache des choses très communes. 

histoire enfant
Foufours a peur du noir
J’espère que ces livres vous aideront à chasser les monstres et fantômes qui empêchent vos enfants de dormir !

lundi 5 mai 2014

Et si on délaissait un peu Blanche-Neige… Conte Aztèque



Cette rubrique, ainsi que je vous l’ai présentée le mois dernier, me permet de vous faire découvrir chaque mois un conte du monde (voir ICI).  En ce joli mois de mai, je me suis tournée vers les contes aztèques pour vous raconter l’histoire de la grenouille et des trois frères. 
 
Il y avait à proximité de la ville de Chalco de vastes champs, cultivés par une riche famille de paysans. Cependant, les récoltes d’un des champs se mirent à décroitre rapidement. Le chef de famille découvrit qu’un voleur, humain ou animal, venait chaque matin piller ses récoltes. Pour cause de son grand âge il ne se voyait pas partir en chasse de cet imposteur. Il appela donc ses trois fils et promit une grande récompense à celui qui ramènerait le voleur mort ou vif. 

L’ainé partit le premier, solidement armé de son arc, ses flèches et sa lance. Il avait également prit soin d’emporter un peu de nourriture. A la nuit tombée il partit en direction du champ. Sur son chemin il croisa un petit ruisseau, sur le bord une grenouille coassait allègrement. Agacé l’ainé des fils essaya de la chasser. C’est alors que la petite grenouille se mit à parler (car il n’était pas rare que les animaux parlent en ce temps) : « Prends moi avec toi et je te ferai découvrir ce que tu cherches ». Le fils ainé se mit à rire, attrapa la grenouille et la jeta dans l’eau. Il marcha alors jusqu’au champ mais il était trop tard, le maïs avait déjà été pillé. Il rentra donc penaud et raconta à son père qu’il était arrivé trop tard pour surprendre le voleur. 

contes pour enfant
Contes Aztèques, Josef Kremlacek
Le lendemain ce fut au deuxième fils de tenter sa chance. Il partit donc avec des armes et de la nourriture sur le petit chemin qui menait jusqu’au champ. Fatigué il voulut faire une halte près du ruisseau, mais la petite grenouille coassait trop fort. « Tais-toi » lui dit-il, « Prends moi avec toi et je te ferai découvrir ce que tu cherches » lui répondit la grenouille. Mais le jeune homme l’ignora et s’endormit. Lorsqu’il se réveilla la nuit était déjà bien avancée. Il se dépêcha et arriva juste à temps pour voir un immense oiseau au plumage chatoyant s’envoler. Il tira une flèche mais seules quelques plumes tombèrent à ses pieds. Il s’en saisit néanmoins et rentra au village en clamant qu’il avait eu le voleur. Mais ses frères et son père ne le crurent pas, il y avait trop peu de plumes. 

Petite Grenouille Verte, Laure Martin-Le Mével

Le cadet prit à son tour son arc, ses flèches et un  peu de nourriture, sans écouter les moqueries de ses frères, car il était le plus chétif des trois. Ainsi que ses deux frères ainés il remonta le chemin et croisa le ruisseau où la grenouille coassait. En l’entendant le jeune frère s’arrêta et s’accroupit « Petit grenouille, dis-moi qui pille notre champ et je te donne ma nourriture ». « Te voilà plus intelligent et serviable que tes frères, aussi je vais t’aider, au fond de ce ruisseau tu trouveras une pierre qui exaucera un vœu ». Le jeune homme fit alors le vœu de trouver la femme de ses rêves, puis il donna une galette à la grenouille et la prit sur son épaule pour se rendre au champ. A peine y mirent-ils les pieds que le magnifique oiseau vint se poser. Alors que le fils cadet s’apprêtait à tirer l’oiseau se mit à pleurer : « Ne tue pas ta fiancée, je ne suis pas un oiseau, une sorcière m’a transformée car j’ai refusé d’épouser son fils ». Ému, le jeune homme reparti chez lui avec la grenouille et l’oiseau. Avant que ses frères et son père n’aient le temps de parler, il raconta toute l’histoire. Une fois terminée il se tourna vers la grenouille « petite grenouille sais-tu comment annuler le sort ». La grenouille coassa deux fois. Au premier coassement l’oiseau se transforma en une belle jeune femme à la chevelure chatoyante, au second, un palais sortit de terre pour remercier le jeune homme. Depuis le couple et la petite grenouille vivent heureux dans cette grande maison. 


Contes Aztèques


Librement adapté de : 
Contes Aztèques, Oldrich Kaspar
illustrations de Josef Kremlacek
Editions Gründ